Soyez un joueur positif

Évitez les mots négatifs

Évitez les phrases négatives telles que: «il ne faut pas que je rate mon second service», remplacez la plutôt par «Je veux réussir mon second service». Dans la première phrase il y a une double négation: «ne pas» et «rater».

Parlez vous positivement: arrêtez de dire «Mon service est nul», «J’ai un coup droit de ch…» ou encore pire, le «Je suis nul» À chaque fois que vous vous dévalorisez, vous perdez confiance en vous. Cette confiance est nécessaire pour avoir la volonté de gagner.

Péché d’orgueil

Prenez chaque adversaire comme il vient. Ne commencez pas à vous énerver ou vous dévaloriser parceque vous n’arrivez pas à battre ce joueur moins bien classé que vous ou qui joue «mal» (techniquement parlant). Ravalez votre orgueil et battez-vous: l’humilité est l’arme des vrais champions.

Prenez avantage des impondérables

Les conditions de jeu peuvent parfois être désagréables: pluie, vent, soleil, filet mal tendu, balles usées ou trop dures, etc. etc. Pour le joueur négatif ce sont là un tas de raisons pour lui donner un prétexte à baisser les bras. Le joueur positif quant à lui est capable de tout tourner à son avantage. Ne partez pas avec l’idée que ces conditions vous sont défavorables. Au contraire, concentrez-vous d’avantage, soyez encore plus motivé.

La maîtrise de soi

Les mauvaises décisions de l’arbitre (ou du joueur adverse dans une compétition locale) font partie du jeu. Acceptez-les comme telles. Défendez votre point de vue si c’est possible mais n’y perdez pas votre énergie. Et surtout, au point suivant: oubliez tout ! Restez dans le présent. Voyez une mauvaise décision comme une épreuve de plus à surmonter. Et en tant que grand compétiteur vous recherchez les épreuves à surmonter!

La combativité

Aucun match n’est jamais perdu d’avance. Quelque soit la force de votre adversaire ou la sévérité du score, battez-vous jusqu’au dernier point. Rappelez-vous Chanda Rubin à Roland-Garros face à Jana Novotna: menée 5-0 0-40 dans le troisième set, elle l’emporte 8-6! Et ce type de remontée est loin d’être rare.

Apprenez de vos défaites. Le joueur positif voit chaque défaite comme un moyen d’apprendre. Le joueur négatif régresse et voit dans ses défaites uniquement le mot échec.

Votre attitude

L’attitude que vous montrez à votre adversaire est capitale. Si vous lui montrez que vous allez mal, que vous vous énervez, il sera automatiquement plus en confiance. Vous devez absolument lui montrer que vous allez vous battre sur chaque point, que vous ne laisserez rien passer. Même si au fond de vous, vous êtes empli d’idées négatives, ayez au moins le réflexe de ne pas le laisser percevoir, ou sinon, non seulement vous perdez votre confiance avec vos idées négatives, mais en plus vous donnez confiance à votre adversaire!

A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !