Les volées, le jeu au filet

Au filet, vous devez donner l’impression à votre adversaire que vous êtes un mur. Vous rendez l’énergie que l’adversaire envoie dans votre raquette.

Quoi de plus grisant que de claquer une volée gagnante à la manière d’un Edberg, Rafter ou encore Pete Sampras ? Peu de joueurs malheureusement osent s’aventurer au filet sans y être forcés d’une manière ou d’une autre. Pourquoi ? Principalement pour deux raisons: la difficulté à contrôler les volées et la puissance et les effets des répliques adverses. Malgré ces difficultés, apprendre la volée est nécessaire pour tout joueur complet. C’est souvent grâce aux montées au filet que vous pouvez mettre la pression au bon moment sur votre adversaire. C’est parfois l’audace au filet qui permet à certains de faire la différence dans un match serré. Enfin, tout joueur complet se doit de maîtriser le jeu au filet.

La technique de base

  • La prise: continentale. Utilisée presqu’exclusivement par tous les bons volleyeurs. Il est possible d’utiliser des prises un rien plus ouvertes ou plus fermées, mais la prise de base classique pour la volée reste toujours la prise continentale. En tout cas la prise western des débutants en volée de coup droit est à proscrire.
  • Il est impératif que la tête de la raquette soit le plus souvent possible au-dessus du niveau de la main. C’est ce qui permet de contrôler efficacement la balle. Sur les volées basses, c’est le secret pour arriver à contrôler parfaitement la balle. Note: ceci ne veut pas dire que le poignet doit être forcé pour obtenir cette position de la tête de raquette: le bras et surtout les genoux permettent d’abaisser le niveau de la main. En certaines occasions il arrive bien sûr que le temps manque pour obtenir cette position idéale.

Ci-contre, cette joueuse a une position d’attente classique à la volée (en double). Observez les 3 points suivant: – tête de raquette plus haute que la main – la raquette est bien en avant du corps et les bras ne sont pas tendus. – les genoux sont bien pliés. Notez que durant l’action, le corps se redressera et la joueuse sera sur la pointe des pieds. voir photo n°2.

  • Le mouvement doit être sec et court. Presque pas de préparation, la raquette ne devrait pas reculer derrière l’épaule gauche ou droite dans la phase de la préparation. La raquette ne doit presque jamais reculer. Le truc c’est de tenir votre raquette devant vous, les coudes fléchis: ne tendez pas les bras, sinon, vous devrez reculer la raquette pour pouvoir frapper la balle.
  • IMPORTANT: Au filet, ce sont vos jambes qui font le gros du travail. Le bras ne bouge presque pas. Quand vous touchez la balle, votre corps doit avancer: vous devez donc avoir le jeu de jambe adéquat pour vous permettre d’avancer.
  • Gardez le coude très prés du corps (pas collé mais presque). ASTUCE: Pour vous obliger à garder le coude près du corps, placez une balle de tennis sous l’aisselle pendant l’entraînement au filet: elle ne doit pas tomber pendant que vous jouez la balle. Bien sûr, en match il n’est pas toujours possible d’être dans une position parfaite pour jouer toutes les volées, mais vous devez toujours vous efforcer d’être dans la meilleure position possible pour contrôler votre volée.
  • Le rythme de frappe d’une volée est très différent du rythme d’un coup de fond de court. Le geste est sec et bref, comme un coup de karaté. Surtout, le poids du corps doit être envoyé vers l’avant au moment (ou un peu avant) de la frappe, sinon vous risquez de perdre le contrôle et d’envoyer une balle haute et molle, facile à jouer pour votre adversaire.
  • Frappez bien devant vous.
Photo n°3: ce jeune joueur se prépare pour frapper une volée haute sur son côté droit. Notez la bonne flexion des genoux, la tête de raquette bien haute, la raquette très en avant du corps et le pied gauche en avant.

Différents types de volées: Effets – Volée basse – Volée amortie –Volée haute

Effets La volée est le plus souvent jouée à plat ou avec un léger slice. Il est difficile de mettre beaucoup de slice car évidemment le mouvement est bref: préparation et accompagnement courts. Un autre type de volée est de plus en plus utilisé ces dernières années: la volée liftée. Il s’agit en fait d’un coup de fond court frappé de volée. André Agassi et Mary Pierce ont systématisé ce coup, parfois avec abus. Ce type de volée a toujours existé, John McEnroe lui-même s’en servait à l’occasion. Quand utiliser la volée liftée ? Quand vous êtes loin du filet et que la balle de l’adversaire est relativement lente, il est assez difficile de faire une volée traditionnelle efficace car la plupart des volées traditionnelles sont des contres qui se servent de la vitesse de la balle adverse. Parfois cette volée liftée est plus efficace pour accélérer la balle.Volée basse Le contrôle de la volée basse ne devrait pas vous poser de problème: tête de raquette plus haute que la main, genoux pliés au maximum. Pour garder un peu de contrôle, il sera sans doute préférable de donner un peu plus de slice que d’habitude.Volée amortie La volée amortie la plus facile à réaliser est sur balle basse, parce que dans ce cas précis, vous dirigez la balle plus à la verticale et donc le rebond de la balle n’avance pas vers votre adversaire. La préparation et l’accompagnement sont quasiment nuls. Pour réaliser une bonne amortie, il faut utiliser le slice. Si la balle qui arrive est lente, c’est assez facile, il suffit de réduire le mouvement de frappe au maximum. Si la balle est rapide, le slice permet de contrôler la balle sans lui donner de vitesse, de plus le slice a tendance à faire revenir la balle vers vous après le rebond.Volée haute C’est une volée beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît car la balle haute est généralement plus lente et vous devez produire vous-même la vitesse. En revers, frappez le plus loin possible devant vous. Comme les balles hautes sont plus lentes, vous avez donc l’occasion de prendre un peu plus d’élan que d’habitude. Aussi, si vous en avez le temps, avancez sur la balle comme le montre la photo n°3. Il est important que le poids du corps soit envoyé vers l’avant, c’est grâce à lui que vous n’aurez pas besoin de forcer sur le bras. Sur la photo n°4, on remarque la face ouverte du tamis de la raquette: pour un contrôle maximum, ce joueur va imprimer un effet coupé à la balle. D’autres conseils concernant la volée se trouvent dans l’article sur le service-volée au sujet de la mobilité et l’anticipation.

A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !