Les prises de raquette.

Liens rapides: La main et le manche de la raquetteLa position de la main sur le manchel’angle bras-raquettela prise de baseles prises de coup droit: easternwesternwestern accentuéeles prises de revers: easternwesternwestern accentuéeles prises en serviceFermeté de la priseen résumé.

Le tennis -au contraire des autres sports de raquette (tennis de table, squash, badminton)- est le seul à ma connaissance où il est nécessaire de changer de prise suivant le coup que l’on veut exécuter. C’est ce qui rend la tâche encore plus difficile pour le débutant. La façon dont on tient sa raquette a souvent une influence directe sur l’efficacité des coups. Parfois même une modification minime de la prise peut avoir des conséquences fâcheuses.

La main de chaque joueur est unique et par conséquent chacun tient sa raquette légèrement différemment. Au-delà de ces nuances cependant, il existe une manière de tenir sa raquette de manière optimale suivant le coup à produire.

Certains enseignants se sont dit qu’il serait plus facile pour le débutant d’utiliser une prise unique pour tous les coups. Mais il nous semble que les inconvénients sont plus nombreux que les avantages à ne pas avoir à changer de prise entre les coups. En fait la prise unique est un mythe, car même ceux qui emploient une prise similaire pour jouer tous les coups nuancent la position de la main sur la raquette.

Un petit mot d’avertissement avant de commencer: Il n’existe pas de prise “parfaite”. Suivant la morphologie de votre main, de votre poignet, etc. et le style de jeu que vous voulez produire, il existe des dizaines de nuances différentes. Prenez ce qui va suivre comme une indication de base et servez-vous en pour trouver votre prise idéale.

La main et le manche de la raquette (grip).

Avant toute chose, il vous faut déterminer la taille du manche que vous allez choisir pour votre raquette. Il existe une méthode qui consiste à mesurer la distance entre la deuxième ligne de la main et le bout de l’annulaire (tel qu’indiqué sur la photo par la ligne rouge). La mesure est calculée en pouce. C’est une bonne indication mais l’idéal et le plus simple, c’est d’essayer des manches de différentes tailles tout en gardant à l’esprit que:

  • Alors qu’un manche trop petit peut être facilement agrandi, il n’en va pas de même pour les manches trop gros.
  • Un “overgrip” grossi le manche d’environ 1/16ème de pouce et alourdi la raquette de quelques grammes (de 8 à 15 environ).
  • Un grip trop petit a tendance à bouger dans la main et peut provoquer des cloques (ampoules)
  • Un grip trop gros diminue la mobilité du poignet et l’habileté à changer de prise.

Overgrip ou pas overgrip ? [L’overgrip (parfois appelé aussi soft-grip) est une bande de tissu qu’on enroule autour du grip d’origine.] C’est ici aussi une question de goût. Certains n’aiment pas les sensations de rainures que provoque l’overgrip, d’autres aiment avoir un grip qui «colle» à la main. Il faut savoir cependant qu’un grip qui a perdu de son adhérence oblige à tenir plus solidement sa raquette et peut provoquer ainsi du tennis-elbow et bien sur une moins grande habileté sur les frappes.

Le manche de la raquette.

Un manche de raquette est presque toujours composé de 8 faces. C’est un des éléments de la raquette qui a peu changé durant ces dernières décennies. Chacune des faces porte un nom que je vais vous épargner ici car c’est très peu important. À la place je vais les numéroter de -3 à +3 comme sur le schéma ci-contre. Note: les faces -1, +1, -3 et +3 sont plus petites que que les autres faces. Maintenant regardez à nouveau la photo de la main sur la laquelle j’ai noté trois zones (dont vous pouvez également oublier les noms tout de suite après les avoir lus!). Il y a les muscles de l’éminence hypothénar (EH) et les muscles de l’éminence thénar (ET). Pour le X à la base de l’index, on va l’appeler la base de l’index (BI) (Il s’agit de la jointure de l’index avec la main). Suivant les positions où se trouvent ces 3 endroits de la main sur l’une des faces du manche, nous allons pouvoir déterminer précisement chaque type de prise. Le “V” que forme par l’angle pouce-index (vue du dessus) peut aussi servir à donner une indication sur la prise mais ça porte souvent à confusion car trop peu précis.

 

 

La position de la main sur le manche.

Idéalement la main repose le sur le bord de la raquette sans déborder. – Si vous sentez le besoin de déborder, achetez une raquette plus longue. (C’est Michaël Chang qui a instauré la mode de la raquette plus longue d’environ 1 pouce – 2,54cm). – Si vous sentez le besoin de tenir la raquette au milieu du manche, c’est probablement parceque vous avez l’impression d’avoir plus de contrôle. Si c’est le cas, achetez une raquette plus adaptée à vos besoins, qui sera plus légère et plus facile à contrôler. Les dernières technologies dans ce domaine vous permettrons de trouver facilement ce que vous cherchez. Illustrations:

la main est trop au milieu du manche position “normale”. un doigt plus à gauche ou à droite est très valable aussi. La main est trop au bord du manche: le petit doigt (auriculaire) est presque en-dehors.

Comme vous le voyez sur les photos, l’index n’est pas collé aux autres doigts. En principe le pouce devrait toujours se trouver entre l’index et les autres doigts. Allonger l’index permet au poignet d’avoir plus d’assise pour contrôler le mouvement de la tête de raquette. Ça a aussi une influence sur l’angle bras-raquette que nous allons voir plus bas.

L’angle bras-raquette.

Il est rare lorsqu’on parle des prises de préciser l’angle suivant lequel vous tenez la raquette. Certains tiennent leur raquette dans le prolongement de leur avant-bras tandis que d’autres la tiennent quasiment perpendiculairement. La bonne position dépend plus ou moins du coup à jouer: – Sur les coups liftés, la tête de raquette à tendance à être plus bas que la main, donc il faut tenir la raquette plutôt dans le prolongement de l’avant-bras (angle bras-raquette d’environ 45°, voir photo). – Sur les balles coupées, au contraire, la tête de raquette est plus haute que la main et l’angle bras-raquette se resserre. – Sur les services, la raquette se trouve légèrement plus dans le prolongement du bras.

Prises fermées et ouvertes

Si la face de la raquette qui frappe la balle est tournée vers le ciel, on parle de prise ouverte, si elle est tournée plutôt vers le sol on parle de prise fermée. Dans le cas d’une prise perpendiculaire au sol, on parlera de prise neutre.

La prise de base (0)

La prise de base c’est la prise marteau, dite aussi prise “continentale” ou encore prise neutre.

BI: face +1, EH: face 0 Pourquoi prise marteau ? C’est simple, c’est parceque vous tenez la raquette comme un marteau, comme si vous deviez enfoncer un clou avec la tranche de la raquette. C’est la prise de base, celle avec laquelle on peut effectuer tous les coups et qui a été enseigné pour atteindre au “rêve” de la prise unique. Idéale pour les volées, les coups droit coupés, les revers coupés et parfois aussi liftés. Pour le service elle est également souvent conseillée.

Les prises de coup droit

Il existe 2 prises de coup droit principales: eastern et western. On peut également utiliser la prise continentale vue plus haut mais c’est plutôt conseillé uniquement pour les coups droits coupés.

La prise eastern (+1)

BI: face +2, EH: face +1 Tournez votre raquette d’1/8ème de tour vers la gauche: vous avez la prise “eastern”. L’autre truc plus simple pour l’apprendre est de prendre le manche comme si vous donniez une poignée de main à quelqu’un. C’est une prise de moins en moins utilisée car elle ne permet pas un contrôle des effets aussi facile que la prise semi-western. Elle permet néanmoins une grande diversité de coups.

La prise western (aussi appelée semi-western par les américains) (+2)

BI: face +3, EH: face +2 Encore un 1/8ème de tour vers la gauche et on obtient la prise western. C’est la prise qui permet le plus de confort pour frapper fort tout en maîtrisant les effets. Comme dit François Lacaze, c’est la prise des grands coup droits. Mais c’est aussi une prise qui peut poser quelques difficultés sur les balles très basses et courtes.

La prise western accentuée (appelée full-western par les américains) (+3)

BI: face +4, EH: face +3 1/8ème de tour de plus et nous voilà avec une prise extrême: la prise western accentuée. C’est une prise qui est relativement rarement utilisée (Chez les pros Alberto Berasategui est un des rares joueur à l’utiliser). Elle est évidemment fortement déconseillée aux débutants: elle exige que l’on frappe puissamment avec beaucoup d’effet. Elle est parfois adoptée chez les très jeunes joueurs car elle donne beaucoup d’assurance sur les balles hautes. Sur les balles basses et courtes, par contre, il est très difficile de relever la balle sans se tordre le poignet ou compenser avec une détente verticale des jambes.

Les prises de revers (à une main)

On peut utiliser la prise continentale pour faire des revers coupé et plat. Pour lifter cependant, cette prise n’est pas vraiment commode.La prise eastern de revers

BI: entre la face 0 et la face +1, EH: face 0 C’est la prise courante des revers à une main. Permet de donner du lift sans avoir trop de difficulté sur les balles courtes et basses.

La prise western de revers (appelée full eastern par les américains)

BI: face 0, EH: face -1 C’est une prise qui a la faveur des puissant lifteurs, en général des joueurs de terre battue. Elle donne beaucoup de puissance pour contrôler les balles hautes. Elle est plus incommodes sur les balles courtes et basses.

La prise western accentuée de revers (appelée western par les américains)

BI: entre la face 0 et la face -1, EH: face -1 Comme la prise en coup droit du même nom, c’est une prise extrème qui est rarement utilisée. Elle accentue encore plus le lift que la prise précedente et accentue aussi les difficultés sur balles courtes et basses.

Les prises au service

Au service on utilise principalement deux prises: la 0 (continentale) et la -1 (prise de revers). Il existe des personnes qui utilisent la +1 (Chez les pros Boris Becker était l’exception qui confirme la règle) et souvent les débutants utilisent la +2. La prise 0 est une prise classique et permet de frapper à plat ou slicé, mais le lift est est un peu plus difficile et c’est pourquoi la prise +1 est très pratique pour maîtriser tous les effets au service.

La nuance apportée aux prises de service est d’essayer d’avoir la raquette un peu plus (mais sans exagérer) dans le prolongement du bras que pour un coup de fond de court.

Fermeté de la prise

Plus la balle arrive rapidement dans la raquette et plus la prise doit être ferme. En conséquence: – Sur les services, la prise est très relachée (la balle n’a quasiment aucune vitesse avant la frappe). – Sur les coups de fond de court, la prise est plus resserée. – Sur les volées, la prise est ferme (sans exagérer bien sûr).

En résumé

Choisissez la prise qui va vous donner le plus d’aisance. L’éventail présenté ici n’a pour but que de vous montrer toutes les possibilités existantes. Il ne vous reste plus qu’a essayer celle qui fait votre affaire. Il n’y a pas de loi universelle pour les prises. Même si un entraîneur vous dit de changer de prise, il peut parfois avoir tort. C’est vous qui sentez si vous êtes à l’aise ou pas. Entre les grands types de prises, il y a une infinité de variantes qu’il vous appartient de découvrir.