Le retour de service sur première balle, les bases.

Dans la section tactique, nous avons déjà vu comment briser un grand service. Nous allons compléter cet article sur le plan technique.

Introduction.

Le retour de service est devenu à l’heure actuelle sur le circuit professionnel le coup qui distingue les joueurs moyens des grands joueurs. Même à un niveau plus faible, la qualité du retour de service peut être déterminante dans le gain d’un match. Dans cet article nous allons surtout nous concentrer sur le retour le plus difficile: celui sur première balle. Dans un autre article, nous verrons comment aborder le retour sur second service, généralement plus agressif.

 

position d’attente classique. La joueuse est relâchée et attends que son son adversaire amorce son service pour se mettre en mouvement. Le serveur est en train d’envoyer sa raquette sur la balle. Le retourneur est sur la pointe des pieds avec l’équilibre dirigé vers l’avant.

Les points-clefs d’un bon retour de service.

Écourtez la préparation au maximum: tout comme pour une volée, vous ne faites que retourner l’énergie que votre adversaire met dans la balle.

  • Utilisez la rotation des épaules pour préparer rapidement.
  • Soyez sur la pointe des pieds, jambes fléchies au maximum. (voir photo n°2)
  • Faites un saut d’allégement juste avant la frappe du service adverse.
  • Jouez en avançant d’un pas en frappant. Règle absolue: NE JAMAIS RECULER sur un retour de service. Il arrive parfois que vous ne pouvez faire autrement pour toucher la balle, mais dans 90% des cas, vous devriez être en train d’avancer même si vous prenez un ace. Préférez reculer avant de recevoir le service: placez-vous un mètre ou deux en arrière de la ligne de fond pour mieux avancer à la frappe.
  • Coupez autant que possible les angles (en avançant). Refusez absolument de vous laisser déporter.
  • Jouez le retour avec une mentalité d’attaquant et non de défenseur.

Conséquence de la photo n°2, cette joueuse est «rentré» dans la balle pour jouer le retour: puissance et contrôle.

Ici aussi le retour a été très agressif: le déséquilibre vers l’avant en témoigne.

Quelle prise d’attente utiliser ?

C’est un peu une question de goût. En principe, vous devriez avoir la prise de votre coup le plus faible. Certains préfèrent une prise neutre pour faciliter le changement. En position d’attente, une bonne chose est de tenir le coeur de la raquette (l’espace vide juste après le manche) avec la main gauche pour pouvoir faire pivoter rapidement la raquette sur elle-même. Les joueurs à deux mains préféreront tenir leur raquette comme sur la photo n°1. Même de cette façon, il peut arriver que vous n’ayez pas une prise parfaite pour frapper la balle, c’est pourquoi on recommande de rester avec la prise du coup avec lequel vous êtes le moins à l’aise car il est plus facile de compenser une prise mal ajustée avec un coup fort.

 

 

Selon le type de service à retourner

Suivant le type d’effet imprimé sur le service, le retour est différent.

  • Service à plat

Le type de service le plus rapide. Sa trajectoire est directe et c’est son point faible. Je m’explique. Quand de l’effet est imprimé au service, plus vous reculez et plus cet effet prend de l’ampleur. Dans le cas du service à plat au contraire, plus vous reculez et plus la balle ralentit et plus vous avez le temps de réagir. Donc la clef pour retourner le service plat: reculer d’un bon mètre voire plus si votre adversaire ne suit pas son service au filet.

  • Service slicé

Le type de service avec effet le plus courant. Un véritable poison lorsqu’il est délivré par un gaucher. Ce service est un peu moins rapide mais rebondit plus bas et a tendance à vous déporter. Plus vous reculez et plus vous devez couvrir d’angles. La clef ici est de rester le plus possible en avant, suivant la vitesse, plus ou moins sur la ligne de fond de court.

  • Service lifté

Plus rare mais diablement efficace, ce service rebondit très haut. Peut-être le service le plus difficile à retourner, particulièrement si le serveur suit son service au filet. Stefan Edberg aimait particulièrement cette combinaison efficace sur toutes les surfaces, même la terre battue. La clef ici est d’essayer de prendre la balle montante.

  • Service “kické”

Peut-être encore plus rare, ce service est un peu une combinaison des deux précédents. La aussi, prendre la balle montante est le seul moyen d’empêcher le serveur de se sentir confortable.

 

Selon le style de jeu adverse

  • Serveur-volleyeur

Le plus difficile à jouer puisqu’il met directement la pression sur le retourneur: celui-ci ne peut pas se permettre de juste remettre la balle en jeu! Contre le serveur-volleyeur, le retour le plus efficace est de jouer la balle dans ses pieds. Vous attendez ainsi la possibilité de tirer un passing-shot dans de meilleures conditions.

  • Serveur-puncheur

Un terme que j’ai inventé pour des désigner les grands serveurs qui à l’instar d’Ivan Lendl, Steffi Graf ou Jim Courrier, frappent un service puissant et enchaînent ensuite un coup gagnant avec leur coup favori (généralement un grand coup droit). Ils sont, cela va sans dire, presque aussi intimidants que les serveurs-volleyeurs. Ici encore, pas de répit pour remettre la balle tranquillement en jeu: vous devez impérativement jouer une balle profonde.

  • Serveur attentiste

Le plus inoffensif des grands serveurs. Il ne profite pas de son service: tant pis pour lui. Remettez la balle en jeu simplement, vous pouvez même la retourner assez haut pour vous donner du temps de vous replacer et rentrer dans l’échange.

 

Un cas à part: le gaucher

Probablement le cauchemar de bien des joueurs y compris les gauchers eux-mêmes! C’est probablement au service qu’ils sont les plus difficiles à jouer. Particulièrement ceux qui slicent, car l’effet est complètement opposé à celui des droitiers. Et quand ils servent sur votre côté gauche, ils vous déportent hors du court sur votre revers. C’est un type de service que John McEnroe employait très souvent pour préparer ses volées.

En résumé

  • Toujours jouer la balle en avançant.
  • Écourtez vos préparations.
  • Soyez sur la pointe des pieds pour réagir rapidement.
  • Utilisez le saut d’allègement juste avant la frappe pour pouvoir changer rapidement de direction (voir photo n°5 ci-contre).
  • Pliez les jambes encore et toujours.
Sébastien Lareau: le saut d’allègement pour être capable de changer rapidement de direction.
A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !