LES RITUELS DE PREPARATION : créez vous-même votre routine de préparation

Avant de découvrir puis, éventuellement, de modifier vos rituels de préparation, il faut avant tout commencer par distinguer deux choses :

La stratégie mentale et la stratégie comportementale..

Il y a ce que vous faites (comportement) et ce que vous pensez (stratégie mentale) Le rituel de préparation est l’addition des deux.

Mettre à jour ce que vous faites avant pendant ou après l’action, ne pose aucun problème. Et il y a de grandes chances que vous soyez déjà très conscient de vous-même. Si ça n’est pas le cas il vous suffira, après avoir lu ces lignes de vous inspirer d’un bon modèle pour y remédier. Par contre pour les stratégies mentales, nous devons faire un peu de pédagogie. Il va vous falloir apprendre deux ou trois petites choses. Mais avant cela ;

Préparation mentale Asseyez-vous confortablement, le dos bien droit, le menton légèrement rentré et tout en respirant profondément avec le ventre, constatez, que votre corps commence à se relâcher. Puis, fermez les yeux, et retrouvez, dans votre passé, une expérience réellement excitante pendant laquelle vous vous sentiez avide de connaître et comme vous ressentiez le désir irrésistible d’apprendre!!!.. Ouvrez vos yeux, prenez le temps de retrouver le monde extérieur. Etes-vous prêts ?

  • Découvrez vos stratégies

Pédagogie Pour appréhender la réalité du monde qui les entoure, les êtres humains utilisent deux codes de fonctionnement. Soit, ils perçoivent ce qui vient de l’extérieur. Soit, ils se font une représentation interne des choses. Pour simplifier la PNL a conçu un code de notation.

-Pour ce qui perçu de l’extérieur (ce que nous voyons, entendons, et sentons de l’expérience vécue) LES PERCEPTIONS VAK0G E E= externe V= Visuel A= auditif K= kinesthésique (toucher) O= olfactif et gustatif. -Pour ce qui perçu de l’intérieur, (la représentation que l’on se fait des choses) LES REPRESENTATIONS VAKO I I = interne

Une stratégie peut être décrite en termes de systèmes de perceptions et de représentations. Cela veut dire que pour découvrir vos stratégies ou celles des autres, il suffira de mettre à jour l’ordre des perceptions et des représentations mises en place avant ou pendant l’action. Autrement dit que voyez-vous qu’entendez-vous, que sentez-vous, quelles représentations vous faites-vous de l’expérience vécue et surtout dans quel ordre faites-vous cela ? Dans un rituel de préparation il y aura donc : – ce que vous faites avant d’agir – ce que vous voyez, entendez, touchez ou qui vous touche en provenance de l’extérieur – ce que visualisez, ce que vous vous dites et ce que vous ressentez à l’intérieur

Concrètement : Trouvez un partenaire, pour vous faire travailler. Votre entraîneur fera très bien l’affaire. Il s’agit de faire parler le joueur de son expérience. Choisissez un moment ou il se prépare à agir. Il y en à quelques-uns un dans un match. – Avant de servir, – avant de retourner, – entre les points pour se concentrer sur le point suivant, – avant et après le match, – Au changement de coté etc.. Le joueur parlera probablement de ses perceptions et de ses comportements car c’est ce dont il est conscient. Pour savoir quels processus mentaux il met en oeuvre pour parvenir à la réussite, vous devez poser des questions précises.

On peut poser les questions suivantes Comment fais-tu dans ta tête pour faire X ? Est-ce que tu as déjà fait x ? Quel processus mental déclenches-tu pour y parvenir ? Que faut-il que tu fasses dans ta tête pour faire X ? Que se passe-t-il dans ta tête quand tu fais X ? Important : Je le répète les processus mentaux sont : voir ou image interne, parler ou se parler, toucher, ressentir, être touché. Une fois les questions posées, écoutez bien les mots qu’il emploie pour répondre. S’il parle de voir, d’imaginer, qu’il emploie des mots comme : Clair, cadrer, brillant, focaliser, à première vue etc, il y a de grandes chances pour qu’il ait des images (visuel interne) dans sa tête. Si, il utilise des mots ou des phrases du genre : ” je me suis dit ” ” j’entends ” ” la petite voix qui me parle ” ou s’il utilise des mots comme sonner, dialogue, bruit, mélodieux demander, déclic etc.. Attendez-vous à de l’auditif interne. Il y aura du kinesthésique pour ceux qui : ” sentent “, ressentent ; ” ont des sensations ou du feeling “, ” sont en contact “, ou s ‘il emploie un mot comme, palpable, solide, impact, relax etc..

Pour confirmation de ce que vous entendez, observez aussi les mouvements de ses yeux : Les personnes qui ont des images internes regardent vers le haut ou droit devant eux fixement. Les personnes ayant un discours interne, tournent les yeux en direction de leurs oreilles. Les personnes qui ressentent ont les yeux tournés vers le bas, vers leur corps

Contrairement à ce que vous êtes en train de penser en ce moment ça n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air. Ok, tout va bien, ceci vous paraît clair ? Non ? Une petite démonstration ? Ne vous inquiétez pas ça. Il suffit de poser les bonnes questions et de bien écouter les réponses.

Quelques exemples de rituels de préparation : Thomas 250° Joueur ATP Juste avant de servir, entre le moment ou il s’installe derrière la ligne de fond jusqu’au moment ou il tape dans la balle. Coach: Que fais-tu au moment ou tu t’apprêtes à servir ? Thomas: Je me place sur la ligne de fond (comportement) Coach : Que se passe-t-il dans ta tête à ce moment ? Thomas : (il regarde vers le sol) – Je ressens mes appuis: kinesthésique interne Coach : et ensuite que fais-tu ? Thomas: J’inspire en haussant les épaules et expire en les baissant (les yeux toujours vers le sol) Coach : a cet instant quel est ton processus mental ? – J’ai une sensation de relâchement au niveau des épaules et des bras : kinesthésique interne Coach : et ensuite ? Thomas : (bref regard vers le haut) Je fais rebondir la balle 2 fois

– Puis, je regarde devant moi (regard fixe) : visuel externe Je fais une légère pause en tenant ma raquette avec mes deux mains à hauteur du plexus – J’ai une image mentale du point d’impact de ma balle: visuel interne (Il regarde rapidement vers le sol) Coach : juste après avoir visualisé que se passe-t-il ? Thomas: – J’ai la sensation de l’effet que je vais mettre à la balle : Kinesthésique interne Puis il tourne ses yeux vers la droite Coach : pas de discours interne ? Thomas : – Je me dis ” maintenant, ce point ” : auditif interne Coach : C’est tout ? Thomas : Ben oui, je sers. La stratégie de Thomas pourrait être codée de la façon suivante : Ki, Ki, Ve, Vi, Ki, Ai.

Michael : 19 ans, Classement -15 / -30 Rituel de service : Fais rebondir la balle 3 fois ? Porte le poids du corps sur la jambe avant, inspiration Porte le poids du corps jambe arrière, expiration – Sensation corporelle : aisance Kinesthésique interne – Regarde droit devant lui, vers le carré de service adverse : Visuel externe – Image interne de la trajectoire de la balle : visuel interne – Sensation du geste : kinesthésique interne – Se dit : ” allez ” : auditif interne Code : Ki, Ve, Vi, Ki, Ai

Mikaël Rituel de retour : Pas en avant, pas en arrière Balancement raquette, bras – Sensation, relâchement, aisance, légèreté: kinesthésique interne – Sensation au niveau des pieds, dynamisme : Kinesthésique interne Prise de décision – Image interne de la zone de jeu choisie pour le retour: visuel interne – Regard intense sur la balle, fixité du regard: visuel externe Vider la tête. Code : Ki, Ki, Vi, Ve

Nick, 20ans Classement -30 / environ 900 ATP Rituel de service : Place ses pieds sur la ligne fond – Sensation d’équilibre : Ki Fait Rebondir la quatre fois en inspirant puis souffle sur le dernier rebond – Sensation relâchement : Ki Temps d’arrêt, Les deux mains sur la raquette à hauteur du bassin – Regarde doit devant vers le carré adverse : Ve – Il se dit soit ” slicé “, ” à plat “, ” dans le ventre ” : Ai – Se fait une image interne de la cible (zone de jeu) : Vi Il sert Code : Ki, KI, Ve, Ai, Vi

Nick : rituel de retour Sautillement – Sensation de relâchement : Ki Réajuste son short et prends position – Sensation au niveau des pieds, équilibre : Ki – Se dit ” bien croisé ” : Ai – Se fait une image de la zone de retour: Vi – Fixe la balle : Ve Code: Ki, Ki, Ai, Vi, Ve

  • Déterminez si ce sont des stratégies aidantes

A quoi reconnaît-on une stratégie efficace? Facile ! Une stratégie, peu importe laquelle, sera efficace si elle vous permet d’atteindre le but recherché. La plupart du temps les meilleures sont les plus courtes: elles permettent d’atteindre le but avec un minimum d’étapes nécessaires. A l’inverse méfiez-vous des routines longues qui augmentent le nombre des étapes et qui allongent le processus de façon gênante. Soyez très vigilants aux ” redites ” (plusieurs fois la même visualisation par exemple) qui pourraient être le signe d’une indécision ou d’un manque d’assurance..

Une très mauvaise stratégie est une stratégie qui ne permet pas de d’atteindre le but souhaité. Veillez à ce que vos discours internes soient formulés de façon positive. N’oubliez pas que si votre cerveau est capable de conceptualiser une négation et même de la verbaliser, il sera par contre incapable de se la représenter en image. Cela veut dire que vous pouvez vous dire : ” ne fais pas de fautes ” mais un des moyens que votre cerveau aura pour se représenter le fait de ne pas faire de faute sera d’imaginer la balle hors du court. Ce qui aura sans aucun doute des conséquences fâcheuses sur vos résultats. Bref, en image et dans le domaine sensoriel en général, la négation n’existe pas. D’une certaine manière vous ne pouvez pas ne pas faire. Pensez-y !

Test : N’imaginez pas un éléphant rose avec des oreilles de mickey ! Just do it

De la même manière, toutes les formulations du type : ” Essaye de.. ” ” cherche à ” ” est-ce que… ” ” si tu ” et les conditionnels ” tu pourrais “, ” ça serait bien si ” sont d’une façon ou d’une autre une porte ouverte à l’éventualité d’un échec. N’hésitez à être directif avec vous-même. Allez directement à l’essentiel : faites-le

La constance repose sur une bonne préparation du coup Vérifiez que vos stratégies restent toujours les mêmes quelles que soient les situations.Le respect des rituels va vous apporter de la constance.Il y a de grande chance, à l’inverse que votre éventuelle inconstance provienne :: -Soit d’un changement dans votre stratégie -Soit d’un choix radicalement différent de stratégie lorsque les circonstances changent. Il se peut, par exemple que vous modifiez l’ordre de vos stratégies entre une première balle et la seconde. Que vos rituels changent selon le moment du match que vous soyez ” devant ” ou mené au score etc !

Très important: Soyez très attentif à ce vous faites juste après les points. Je rencontre un nombre de joueurs considérable qui après un point perdu visualisent leurs erreurs. Ils revoient, soit leurs mauvais gestes, soit la mauvaise trajectoire puis, ils font un geste particulier (mimiques du visage, gestes ou paroles de dépit, sans parler des grossièretés ) pour marquer leur déception. En fait, ces gens là perdent le point au minimum trois fois, une dans la réalité, une seconde en imagination et une troisième en le ” signant ” d’un geste. En PNL nous appelons cela un ancrage, je vous en parlerai très prochainement. Si Vous faites partie de cette catégorie de joueur ne vous étonnez pas de rencontrer quelques difficultés à gagner vos matches.

  • Le cas échéant modifiez vos stratégies.

Je n’ai pas de conseil à donner. Toutes les stratégies sont bonnes, y compris les plus farfelues, si elles aboutissent au but désiré. Tout ce que je peux dire est que je constate les mêmes composantes chez les joueurs les plus forts. – une recherche de relâchement (Ki) le plus souvent provoqué par une respiration et surtout une expiration profonde – Une quasi-absence de discours interne (Ai), ou alors très court et très positif. – Presque toujours une visualisation (Vi) très claire de la cible à atteindre. – Et en prime la croyance qui consiste à penser que leur performance dépend presque exclusivement de la façon dont il la prépare.

Mettez au point soigneusement vos rituels et travaillez les jusqu’à ce qu’ils deviennent automatiques. Cependant, le jour ou tout va mal testez ceci : Revenez à la conscience compétente, et veillez à une seule chose : , Que vos rituels soient ce que vous avez décidé qu’ils soient, en pleine conscience. ” Je fais ci, je pense ça, j’imagine etc….. Faites en sorte que ceci devienne votre seul objectif. Je peux vous assurer que vous ne tarderez pas à retrouver tout votre tennis.

Histoire à méditer : Un homme longeait avec difficulté une rivière. Il remarqua que la rive opposée était beaucoup plus praticable mais il ne pouvait la rejoindre faute de pont. Il assembla quelques roseaux, construisit un radeau puis traversa. Arrivé sur l’autre bord, il ne put se résoudre à abandonner son embarcation. Il la chargea sur son dos et reprit sa progression qui devint plus lente et plus pénible qu’avant qu’il n’ait changé de rive.

A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !