La géométrie du tennis

La tactique au tennis est souvent conditionnée par des principes simples de géométrie et de physique. Sans être un expert dans ces deux domaines vous pouvez comprendre mieux pourquoi certaines séquences, ou certains placements de balle sont meilleurs que d’autres.

Les angles et la «science» du replacement.

Lorsque que vous venez de terminer un coup, vous devez vous replacer le mieux possible pour avoir à vous déplacer le moins possible sur la balle suivante. Il faut donc se placer au milieu des répliques possibles de l’adversaire.

Comme vous le voyez sur la figure 1 ci-contre, le X en jaune représente l’endroit idéal pour attendre la réplique de l’adversaire quand la balle vient du coin revers. Le replacement idéal se situe toujours à la bissectrice (la moitié de l’angle) de l’angle de possibilités de placement de balle de votre adversaire. Si, comme beaucoup de débutant, vous ne vous replacez qu’à la marque centrale, vous allez devoir devoir couvrir beaucoup plus de terrain si votre adversaire joue croisé.

À chaque fois que vous voulez vous replacer idéalement il faut que vous ayez en tête de vous placer exactement au milieu des possibles placement de balle de votre adversaire. Vous serez ainsi capable de bien mieux couvrir votre terrain et d’empêcher votre adversaire de vous déséquilibrer trop facilement.

Les angles et les positions de force

Si vous suivez le tennis à télévision, vous verrez que la plupart des points gagnés par les joueurs en fond de court le sont sur des balles courtes. Sur les figures 2 et 3, on peut voir deux balles frappés: du point A (balle normale) et du point B (balle courte). On peut voir ici que plus on se rapproche du filet et plus l’angle des possibilités s’élargit. Un joueur qui frappe du point B a donc beaucoup plus de facilité à frapper le coup gagnant. Un autre point à considérer: quand la balle est frappée en diagonale, elle s’éloigne du terrain au fur et à mesure qu’elle avance. Remarquons aussi que les balles frappées en diagonale à partir des points B passent là ou le filet est le moins haut. Évidemment l’autre avantage de frapper une balle à partir de B est que la balle va mettre beaucoup moins de temps pour se rendre dans la raquette de l’adversaire. Celui-ci va donc avoir moins de temps pour réagir. C’est pour ces raisons que l’on conseille aux joueurs de jouer le plus long possible: plus la balle est longue et moins l’adversaire a de possibilités pour vous déborder. C’est aussi pour ces raisons qu’il est conseillé d’attendre que la balle soit courte avant de tenter une accélération car le pourcentage de réussite est alors nettement plus élevé.

 

Couper les angles.

Couper les angles est le moyen de couvrir le moins de terrain possible et d’empêcher les balles frappées en diagonale de trop s’éloigner de nous.

La géométrie nous apprend que le plus court chemin d’un point à une droite est une ligne perpendiculaire à cette droite.

Ceci est démontré par le schéma ci-contre. La ligne rouge est perpendiculaire à la ligne noire et est donc plus courte (d’un demi-mètre dans cet exemple) que la distance de la ligne jaune à la noire.

Le joueur qui va frapper la balle en A devra donc couvrir plus de terrain: un mètre de plus dans l’exemple de la figure 4 car non seulement il doit faire un demi-mètre de plus vers la gauche pour frapper la balle mais il ne faut pas oublier que le demi-mètre supplémentaire va devoir être couvert dans le sens inverse pour se replacer ensuite.

De plus, la balle se déplaçant généralement à une vitesse supérieure au joueur il est encore plus avantageux de la prendre en B avant qu’elle ne nous dépasse.

Encore un autre bonus: le poids du corps va être plus naturellement projeté vers la balle en frappant en B.

La grande diagonale, jouer croisé

Dans l’article sur le tennis pourcentage, nous avons expliqué que jouer croisé lorsqu’on est en difficulté est le meilleur choix tactique. Un rapide calcul nous apprend que la diagonale mesure 82 pieds et demi (soit 25,16 mètres). C’est 4 pieds et demi (1,40 mètres) de plus que la longueur du terrain en long de ligne. Évidemment on ne joue pas exactement d’un coin à l’autre, mais vous avez compris le principe, il y a plus de sécurité à jouer en diagonale. Le filet est également moins haut quand la balle passe au centre (1) , et enfin (et surtout) le replacement est plus facile. (1): cette sécurité angulaire est relative car si le filet est moins haut au centre, la balle doit traverser plus d’espace avant de survoler le filet ce qui rend en réalité cet avantage moins évident qu’il ne le parait. En traversant plus d’espace, la balle soumise aux lois de la pesanteur est redescendue plus bas qu’une balle qui survole le filet en long de ligne ce qui annule l’avantage du filet plus bas au milieu.

Les figures 5 et 6 montrent la différence entre jouer croisé et jouer le long de la ligne.

Le joueur commence en A et envoie la balle en B. L’adversaire a alors le choix de répliquer en 1 ou 2. Le joueur A doit donc se replacer en C pour couvrir son terrain.

On voit du premier coup d’oeil que la ligne violette représentant la distance de replacement est beaucoup plus longue quand on joue en long de ligne. Autre point important dont il faut tenir compte, en jouant long de ligne on a moins de temps pour se replacer car la balle ayant moins de distance à parcourir, la réplique adversaire va revenir plus rapidement. Ceci s’applique également si on joue en diagonale: la balle met plus de temps et donne plus de temps pour se replacer.

 

Arantxa Sanchez est l’exemple parfait de cette tactique: débordée sur les coins, elle rejoue croisé et haut: la balle est lente et lui donne le temps de se replacer, le coup de son adversaire est ainsi neutralisé.

Pour tenter de jouer en long de ligne depuis la position A, il faut donc être sûr de faire une accélération qui va complètement déséquilibrer l’adversaire ou avoir l’intention de monter au filet (nous en reparlerons plus tard quand nous aborderons la tactique du jeu au filet).

A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !