Jouer contre un volleyeur

Relativement rares jusqu’à un certain niveau, les volleyeurs sont parmi les plus difficile à jouer à cause de la pression qu’ils exercent constamment sur nous. Il y a cependant quelques principes simples à suivre pour diminuer leur efficacité.

Les tenir loin du filet

Comme dans toute bonne tactique au tennis, vous devez vous employer à faire jouer à votre adversaire un jeu qu’il n’aime pas. Votre premier objectif face à un volleyeur est de le tenir éloigné du filet. Il faut donc vous concentrer pour jouer des balles profondes. Les balles plus courtes pour varier le rythme sont évidemment proscrites face à ce genre d’adversaire. Au service, il vaut parfois mieux employer la tactique de la «première-deuxième» balle. C’est-a-dire que vous jouez un premier service avec un grand pourcentage de réussite: moins puissant qu’un premier service, mais plus profond qu’un second service. L’objectif ici est d’empêcher votre adversaire d’attaquer vos deuxièmes balles.

Alternez balles dans les pieds et lobs

Malgré tous vos efforts pour tenir votre adversaire loin de son filet chéri, il va vous falloir vous défendre une fois qu’il y arrive. D’abord vous devez l’empêcher de coller le filet: s’il s’amuse à le coller, n’hésitez pas, lobez. Ça va le forcer à se tenir plus loin du filet, ce qui va augmenter l’efficacité de vos passing-shots. Ceux-ci doivent être joués de préférence dans les pieds. Maximisez le lift sur vos passing-shots, la trajectoire des balles liftées est souvent difficile à contrôler pour le volleyeur. Les balles plates ou coupées ont des trajectoires trop directes et sont donc facile à contrôler.

Les meilleures zones pour tirer le passing-shot sont les zones 1 et 3. La zone 2 est également valable si la balle est bien basse ou que votre objectif est de ne pas donner d’angles. Les zones 4 et 6 sont à éviter. Ce sont les points d’impact des passing-shot à haut risque.

Conservez votre calme et faites le jouer

Un des atouts du volleyeur est sa capacité à vous mettre sous pression. Évitez de paniquer et de frapper des passings à ras de filet et sur les lignes. Préparez la frappe suivante, jouez la balle dans ses pieds, il n’est pas forcement nécessaire de frapper fort non plus. Si vous ratez votre passing, vous lui donnez le point sans jouer. Mieux vaut jouer un passing relativement faible qu’un passing dans le couloir. Concentrez-vous et cherchez à atteindre les zones 1 et 3 telles qu’indiquées sur la figure 3.

Court-circuitez le en montant au filet

Une des choses les plus efficace que vous pouvez faire pour agacer votre adversaire est de monter vous-même au filet et de lui faire goûter la pression qu’il aime mettre sur les autres. Ceci a également l’avantage de le priver du filet.

En déséquilibre sur les coins, jouez croisé

Lorsque vous êtes en difficulté sur une montée au filet de votre adversaire qui vous a emmené loin sur un des côtés, jouez plutôt croisé. Ça vous donne la possibilité de vous replacer. En jouant long de ligne, vous prenez un risque, non seulement le filet est plus haut sur les côtés, mais en plus votre adversaire a plus d’angles. (Évidemment comme nous le verrons un peu plus loin, il faut éviter d’être trop systématique).

La ligne rouge représente le passing-shot que vous tirez Les deux lignes noires sont les possibilités de placement de la balle par votre adversaire La ligne pointillée représente le milieu des possibilités de placement par votre adversaire La première ligne orange est la distance que vous devez parcourir pour vous replacer au centre. La seconde ligne orange représente la plus longue distance à parcourir pour récupérer une balle.

Jouer croisé (figure 1)

Avantages:

  • Votre coup prend plus de temps pour arriver dans le camp adverse: cela vous donne plus de temps pour vous replacer.
  • Moins de terrain à couvrir sur la réplique adverse.

Désavantage:

  • Donne plus de temps au volleyeur pour réagir.

En défense, le lob chandelle

Souvenons-nous de Mats Wilander. Le champion suédois était réputé pour la qualité de ses lobs, non seulement de ses lobs d’attaque liftés mais également de ses lobs de défense en chandelle. Le lob chandelle consiste à envoyer la balle très très haut. Ça a deux avantages. D’abord votre adversaire ne peut frapper un smash de volée: il est forcé d’attendre le rebond, secundo, la balle mettant beaucoup de temps à redescendre, ça vous donne le temps de récupérer votre équilibre et de vous replacer en attendant la réplique adverse.

Le demi-lob sur le revers

Les lobs sont généralement plus efficaces joués du côtés revers car cela oblige le volleyeur à se déplacer latéralement en plus de reculer. Le demi-lob est encore plus difficile à jouer car la balle est plus rapide et le volleyeur n’a pas d’autre choix que de la jouer en revers, ce qui signifie que son efficacité est grandement réduite.

Variez votre défense

Rien n’est plus mortel face a un volleyeur que de lui servir toujours la même soupe. La force du volleyeur est son anticipation. Empêchez-le d’anticiper autant que possible. Variez vos trajectoires et lobez régulièrement.

Repérez le côté faible

Tachez de voir de quel côté il contrôle moins bien la volée, vous pourrez ainsi établir où et comment jouer vos passing-shots les plus meurtriers.

A noter !

3 permanences sont à votre disposition pour vous inscrire ou vous ré-inscrire pour la saison tennistique 2017/2017 : tous les détails ci-contre !